Les origines de l’estampe ukiyo-e : image du monde flottant

Torii_Kiyomasu_-_Ichikawa_Danjuro_I_in_role_of_Takenuki_Goro

Torii Kiyomasu –

Le terme ukiyo-e désigne l’art des graveurs d’estampes, ainsi que celui des peintres et des écrivains qui travaillèrent dans le même esprit. Il signifie « image (-e) du monde flottant » et fut employé pour la première fois par l’écrivain Asai Ryôi en 1661. Il reprend la notion bouddhiste de l’impermanence du monde visible imprégnée de mélancolie poétique. La conscience d’un temps compté et l’amour  des choses les plus simples de la vie inspirent aux artistes le désir de représenter leur propre existence ce dont personne ne s’était jusque-là soucié. Les relations entre les peintres, les écrivains et les poètes vont rester constantes à travers tout l’ukiyo-e. Nous n’aborderons ici que l’estampe et non la peinture de l’ukiyo-e.

Lire la suite de « Les origines de l’estampe ukiyo-e : image du monde flottant »

Sôsaku hanga : l’estampe créative

rikio takahashi

Rikio Takahashi, Gion festival

Le sōsaku hanga (littéralement « estampe créative ») est un mouvement artistique  japonais né au début du xxe siècle, s’inscrivant dans la mouvance des estampes japonaises ukio-e, mais en réaction avec la conception traditionnelle de l’élaboration de ces estampes. Le sōsaku hanga adopte une conception  : l’estampe ne doit pas être le résultat du travail de plusieurs intervenants  — le dessinateur, le graveur, l’imprimeur, l’éditeur —, mais l’œuvre d’un « artiste » unique, à la fois peintre, graveur et imprimeur, maîtrisant l’ensemble du processus. Le terme fut utilisé dès 1909 par l ‘imprimeur Ishii Hakutei (1882-1958) dans l’Encyclopédie des arts libéraux (Bungei hyakka zensho). Lire la suite de « Sôsaku hanga : l’estampe créative »

Shin Hanga : l’estampe nouvelle

Historique

 

Kawase Hasui, La saison des pluies à Ryoshimachi

Kawase Hasui, La saison des pluies à Ryoshimachi

  Le mouvement Shin-hanga (新版画, littéralement « Nouvelles gravures », parfois traduit en « Renouveau pictural »), est un mouvement artistique du XXe s.  au Japon pendant les périodes Taisho (1908-1925) et Shôwa (1926–1989). Il fut florissant entre 1915 et 1942,  et connut une reprise de 1946 jusqu’à la fin des années 1950. Ce genre d’estampes perpétua le système hérité de l’ukio-e (XVIIe siècle – XIXe siècle) avec le traditionnel quatuor (dessinateur, graveur, imprimeur, éditeur), à l’opposé du mouvement Sosaku-Hanga (Impressions créatives) où l’artiste peintre est actif à tous les stades de production.

 

Lire la suite de « Shin Hanga : l’estampe nouvelle »