Kengo Kuma ou l’architecture naturelle : deux musées à Tokyo

Kengo Kuma, Musée Nezu, avant-toits, mur de bambous

Kengo Kuma est connu pour son travail innovant, avec des matériaux naturels tels que le bois, et pour son habilité à créer des designs contemporains qui embrassent l’esthétique japonaise traditionnelle.  Fusionnant histoire et modernité, il prône une architecture qui prenne son sens depuis le lieu ou le  milieu dans lequel elle s’intègre. Lire la suite de « Kengo Kuma ou l’architecture naturelle : deux musées à Tokyo »

Ban Shigeru (2) : quelques maisons individuelles

Ban Shigeru, Maison en carton

Les conceptions architecturales de Ban Shigeru s’ouvrent sur le monde, lumineuses et poétiques. Chacune de ces réalisations entretient un rapport étroit avec le paysage : noyées dans la verdure, à flanc de colline ou dans le tissu plus chaotique de la capitale japonaise, elles tentent de donner sens à l’environnement. Très sobres, ces villas sont composées d’un noyau central, groupant les zones de services essentiels (cuisine, salle de bains), et d’une simple enveloppe, entre lesquels est ménagé un espace entièrement libre. Pensé comme un espace de liberté, l’habitat se libère alors des murs et s’ouvre largement sur l’extérieur. Lire la suite de « Ban Shigeru (2) : quelques maisons individuelles »

Ban Shigeru (1) : architecte de l’urgence

Ban Shigeru, Christchurch, structure

Très éclectique dans ses réalisations, Ban Shigeru  (坂 茂) crée aussi bien des maisons privées, des églises, des édifices publics que des scénographies d’exposition. Il est surtout connu pour ses constructions à base de tubes de carton fort, réponses aux situations de crise et aux menaces de catastrophes naturelles. Mais ses recherches s’inscrivent aussi dans une tentative de repenser l’architecture et la ville. Son style  est d’une singularité facilement reconnaissable. Il utilise les matériaux pauvres de façon innovante et ré-interprète les codes architecturaux japonais, notamment les espaces libres et modulables. Ses constructions surprenantes sont empreintes de poésie et toujours marqués de considérations écologiques. Lire la suite de « Ban Shigeru (1) : architecte de l’urgence »

Le tansu : le meuble japonais de rangement

 

tansu japonais

Connu pour son style épuré et minimaliste si caractéristique, l’intérieur traditionnel d’un habitat nippon, tout en sobriété, se consacre uniquement à l’essentiel. En opposition à une architecture intérieure de style occidental beaucoup plus fournie, une habitation japonaise comporte peu de meubles. Cependant, il y en a un que l’on retrouve toujours, c’est le tansu... Lire la suite de « Le tansu : le meuble japonais de rangement »

Muji : une marque sans marque

muji logo

MUJI est peut-être la marque la plus connue dans la vente des articles « sans marque ». L’entreprise doit sa popularité à sa politique qui consiste à se concentrer sur la qualité des produits plutôt que sur des noms. Caractérisés par des couleurs neutres, des formes douces et une absence de décoration, les articles  en vente chez MUJI – qu’il s’agisse de mobilier, d’aliments ou de vêtements – se distinguent par leur discrétion. Lire la suite de « Muji : une marque sans marque »

Issey Miyake : un design sculptural

Portrait de Issey Miyake par Irving Penn, 1988

 La création de mode a peut-être permis à Issey Miyake de devenir une star internationale, mais sa contribution au design va bien au-delà de la couture. La forme et le mode de confection du vêtement ont autant d’importance que la fonction. Beaucoup de ses vêtements sont si conceptuels que, posés à plat, ils sont à peine reconnaissables. Lire la suite de « Issey Miyake : un design sculptural »

Nendo : un design entre minimalisme et détournement

nendo, cabbage chair, 2008

Oki Sato est né en 1977 à Toronto au Canada où il vécut jusqu’à l’âge de dix ans. Il étudie l’architecture à la Waseda University de Tokyo et obtient son diplôme supérieur en 2002. La même année, le studio Nendo voit le jour à Tokyo. Il ouvre le bureau de Milan en 2006. Le magazine Newsweek le classe parmi les « 100 Most Respected Japanese » en 2007. Aujourd’hui, il se retrouve sur la scène internationale, disposant de bureaux à Tokyo et à Milan.

Lire la suite de « Nendo : un design entre minimalisme et détournement »

Shoji Ueda : un photographe « amateur »

©Shoji Ueda, autoportrait au ballon, vers 1948, épreuve gelatino argentique

 

L’oeuvre du photographe japonais Shoji Ueda occupe une place singulière dans l’histoire de la photographie du XXème siècle. Très impliqué dans l’animation des photos clubs et aimant partager sa passion, Ueda préserve cependant sa vie durant, une farouche indépendance esthétique et s’est toujours revendiqué comme amateur : cela lui offrait une liberté de ton et le dispensait de manifestes et d’explications. Lire la suite de « Shoji Ueda : un photographe « amateur » »