Les jardins-promenades de la Période Edo

jardin Rikugi'en

jardin Rikugi’en

La période Edo (1603-1867) voit fleurir le genre du jardin-promenade ( chisen kaiyu : plusieurs scènes). La plupart de ces jardins, propriétés des shôgun et des daimyô, se trouvent dans la capitale et les villes-fortes de la province : tels sont le Rikugien (Tokyo), le Kôraku’en (Okayama), le parc Ritsurin (Takamatsu) et le Suizenji (Kumamoto). Quelques uns, aux alentours de Kyoto, agrémentent les palais impériaux, comme Katsura et Shugakuin. Commandés par des hommes qui possédaient de grosses ressources financières, les jardins-promenades sont de grandes dimensions, recouvrant parfois plusieurs dizaines d’hectares. Ces jardins sont pensés comme une oeuvre d’art qui donne à voir une succession de tableaux. Lire la suite de « Les jardins-promenades de la Période Edo »