Les origines de l’estampe ukiyo-e : image du monde flottant

Torii_Kiyomasu_-_Ichikawa_Danjuro_I_in_role_of_Takenuki_Goro

Torii Kiyomasu –

Le terme ukiyo-e désigne l’art des graveurs d’estampes, ainsi que celui des peintres et des écrivains qui travaillèrent dans le même esprit. Il signifie « image (-e) du monde flottant » et fut employé pour la première fois par l’écrivain Asai Ryôi en 1661. Il reprend la notion bouddhiste de l’impermanence du monde visible imprégnée de mélancolie poétique. La conscience d’un temps compté et l’amour  des choses les plus simples de la vie inspirent aux artistes le désir de représenter leur propre existence ce dont personne ne s’était jusque-là soucié. Les relations entre les peintres, les écrivains et les poètes vont rester constantes à travers tout l’ukiyo-e. Nous n’aborderons ici que l’estampe et non la peinture de l’ukiyo-e.

Lire la suite de « Les origines de l’estampe ukiyo-e : image du monde flottant »

Les jardins-promenades de la Période Edo

jardin Rikugi'en

jardin Rikugi’en

La période Edo (1603-1867) voit fleurir le genre du jardin-promenade ( chisen kaiyu : plusieurs scènes). La plupart de ces jardins, propriétés des shôgun et des daimyô, se trouvent dans la capitale et les villes-fortes de la province : tels sont le Rikugien (Tokyo), le Kôraku’en (Okayama), le parc Ritsurin (Takamatsu) et le Suizenji (Kumamoto). Quelques uns, aux alentours de Kyoto, agrémentent les palais impériaux, comme Katsura et Shugakuin. Commandés par des hommes qui possédaient de grosses ressources financières, les jardins-promenades sont de grandes dimensions, recouvrant parfois plusieurs dizaines d’hectares. Ces jardins sont pensés comme une oeuvre d’art qui donne à voir une succession de tableaux. Lire la suite de « Les jardins-promenades de la Période Edo »

L’école de Rinpa (1) : Ogata Kôrin

L’école du Rinpa

 

Ogata Kôrin, Iris à YatsuhashiDurant la Période Edo (1603-1868), deux tendances picturales dominent : le style Kano (à Kyoto) et le style Tosa (à Edo). Avec Kôrin une nouvelle école de peinture naît : l’école du  Rinpa. C’est un groupe d’artistes, regroupés d’après leurs orientations et préférences artistiques, contrairement aux artistes des écoles Kano et Tosa qui étaient unis par des liens familiaux. Le nom Rinpa est formé de la syllabe finale du nom de Kôrin : « rin » et de « pa » signifiant « école, faction ».

Lire la suite de « L’école de Rinpa (1) : Ogata Kôrin »